Mardi, 16 Octobre 2018
Latest news
Main » On connaît les noms des premiers candidats d'"En Marche" — Législatives

On connaît les noms des premiers candidats d'"En Marche" — Législatives

12 Mai 2017

Les débuts de La République en marche ne se font pas sans couacs. Il avait présenté cette initiative comme une alternative aux partis politiques traditionnels. ", avait rappelé le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, au lendemain de la victoire de M. Macron".

Née en 1949, Catherine Barbaroux, fille d'immigrés espagnols, est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris. Voici le message en creux de cette liste d'environ 430 premiers candidats de La République en marche dévoilée jeudi: il s'agit de laisser une porte ouverte aux parlementaires PS et LR jugés compatibles avec le projet du nouveau chef d'Etat, en quête d'une majorité à l'Assemblée nationale pour faire passer ses réformes. Le secrétaire général du parti d'Emmanuel Macron, a annoncé l'investiture de 428 candidats de la République en marche, dont 52% sont issus de la société civile et avec une "parité réelle" hommes-femmes. Mais nous ne voulons pas donner l'impression d'humilier, de rejeter, d'être dans une vindicte. Christophe Castaner sur BFMTV.

Comme annoncé, Emmanuel Macron a démissionné de la présidence d'En Marche!.

Un changement de nom dans l'objectif "de consolider l'assise" du mouvement.

Parmi les 428 candidats En Marche! investis, seulement 5% sont des députés sortants. "Il pourrait n'y en avoir que 550 ", admet même François Patriat. En clair, si les candidats ne devront pas "déchirer la carte de leur parti", il leur est demandé d'adhérer à ce groupe majoritaire. Elle lui remet alors un rapport sur la levée des freins à l'entreprenariat indivduel.

Les 428 candidats investis jusqu'alors seront réunis samedi au musée du quai Branly "pour un séminaire de présentation et de travail", a-t-il ajouté. L'objectif est d'éviter le phénomène des frondeurs qui a paralysé l'action de François Hollande au cours des dernières années.

En campagne dans le Nord, François Baroin, chef de file de la droite (Les Républicains) pour les législatives a pour sa part qualifié les investitures du camp Macron d'"opération de recyclage du parti socialiste en déshérence".

" Nous devons appliquer strictement à tous les critères de la commission et, à ce titre-là, la candidature de M. Valls d'abord n'est pas reçue et ensuite ne correspond pas aux critères", a dit Jean-Paul Delevoye.

Ce jeudi 11 mai, le cas Manuel Valls est tranché. "Sur les circonscriptions non-présentées, nous souhaitons maintenir un espace pour permettre le rassemblement le plus large", a déclaré Richard Ferrand.

On connaît les noms des premiers candidats d'