Dimanche, 23 Juillet 2017
Latest news
Main » 428 candidats En Marche! investis, dont 52% de la société civile — Législatives

428 candidats En Marche! investis, dont 52% de la société civile — Législatives

16 Mai 2017

Le rapprochement opéré par Manuel Valls constitue le dernier rebondissement d'un feuilleton de trois ans de rivalité croissante entre les deux hommes, qui ne se sont pas parlé depuis des mois.

Richard Ferrand, secrétaire général de la République en Marche (LREM, ex-En Marche) a dévoilé jeudi devant la presse une liste de candidats investis par le mouvement d'Emmanuel Macron pour les législatives. Manuel Valls, qui a sollicité l'étiquette du mouvement du président, ne l'a pas obtenue. Parmi eux ne figure pas Manuel Valls, mais aucun candidat de la République en Marche ne sera investi face à l'ancien Premier ministre de François Hollande. Une liste qui sera scrutée à la loupe.

Aussi, "52% de candidates et candidats issus de la société civile au sens qu'ils n'ont jamais exercé de mandat électif", a relevé M. Ferrand, précisant que l'âge moyen des candidats était "de 46 ans contre 60 ans pour la moyenne des députés sortants", le plus jeune étant âgé de 24 ans. C'est donc un grand saut dans l'inconnu. Problème: le président de ladite commission, Jean-Paul Delevoye, a précisé un peu plus tard dans la matinée que le mouvement avait déjà choisi une candidate sur la première circonscription de l'Essonne.

Si Valls devait être exclu du PS et refusé par La République en Marche, il lui resterait donc à prendre les chefs de l'UDI et des LR au mot et à demander l'hospitalité politique.

Les partis politiques perçoivent de l'argent de leurs adhérents, mais surtout de l'Etat.

Le candidat socialiste, arrivé cinquième au premier tour de l'élection présidentielle, a annoncé sur France Inter qu'il lancerait son mouvement "citoyen" et "transpartisan" le 1er juillet, sans quitter le Parti socialiste, pour "reconstruire la gauche".

Il convient donc de distinguer l'investiture et le "parti de rattachement".

Toutes les sensibilités politiques sont représentées. Dès lors, la question des prétendants Républicains et Modem se posent. Pourtant, d'après le journal, cette tentative de Macron de renouveler une Assemblée nationale vieillissante a échoué. En revanche, la liste, certes encore partielle puisqu'En Marche! espère investir au total 577 candidats, ne comporte aucune personnalité LR (mais dans plusieurs circonscriptions détenues par la droite, La République en marche a décidé de ne pas investir de candidat).

Au sein du Parti Socialiste (PS) qui s'est effondré à 6,36% des voix, le risque d'implosion guette: deux mouvements pour "reconstruire la gauche" ont été lancés simultanément mercredi et certains militants qui défendent une orientation social-libérale semblent tentés par un ralliement à Emmanuel Macron.

"Candidat, ça ne s'improvise pas", s'inquiète un soutien de M. Macron. Sous réserve que les autres partis acceptent aussi cette double appartenance.

Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche!, a insisté jeudi sur la physionomie des 428 candidats investis, qui devaient répondre à cinq critères de probité, de renouvellement et d'adhésion au projet d'Emmanuel Macron.

428 candidats En Marche! investis, dont 52% de la société civile — Législatives