Samedi, 19 Août 2017
Latest news
Main » Sondage. Seulement 32% des Français approuvent la nomination d'Edouard Philippe à Matignon

Sondage. Seulement 32% des Français approuvent la nomination d'Edouard Philippe à Matignon

16 Mai 2017

"J'ai réfléchi, j'ai consulté un peu et je me suis dit que la situation dans laquelle nous étions était suffisamment unique pour que nous tentions quelque chose qui n'a jamais été tenté", a déclaré le nouveau chef du gouvernement, nommé le jour même par le président Emmanuel Macron.

La nomination d'Édouard Philippe a été saluée par plusieurs responsables de droite dont les noms circulent pour rejoindre le gouvernement, au premier rang desquels Bruno Le Maire, Thierry Solère et Franck Riester. C'est peut-être, surtout, un Normand pur sucre, né à Rouen en 1970, député-maire du Havre, conseiller régional puis élu départemental. Emmanuel Macron a fait le choix d'un chef de gouvernement issu du parti Les Républicains.

Luc Chatel, député LR de Haute-Marne, a reproché mardi au nouveau Premier ministre Edouard Philippe d'avoir commis "une faute politique" et "une faute chronologique" en voulant "enjamber" les élections législatives, dans une lettre ouverte. Il sort dans les quinze premières places du classement final et choisit le Conseil d'État.

Après Sciences Po et l'ENA, le Rouennais débute sa carrière de militant au sein du PS, adhérant à la ligne conduite par Michel Rocard, durant deux ans, entre 1993 et 1995. "C'est un maire apprécié par la population de sa ville, qu'il a considérablement développée dans la continuité d'Antoine Rufenacht".

En 2002, il participe à la création de l'UMP au côté d'Alain Juppé.

Lorsqu'Alain Juppé quitte son portefeuille en 2008, Edouard Philippe rejoint de nouveau le privé et devient directeur des Affaires publiques d'Areva.

L'annonce est finalement tombée après de longues heures d'attente ce lundi 15 mai, à 14 h 55.

La nomination de M. Philippe renforce l'image de jeunesse que M. Macron veut donner à son gouvernement, en plus de démontrer qu'il tient parole en plaçant le pays entre des mains nouvelles.

A gauche et à droite, la nomination à Matignon d'Edouard Philippe, élu Les Républicains, a suscité des réactions différentes et pas toujours enthousiastes. "Maire du Havre, il connaît en effet les préoccupations quotidiennes des Français et saura répondre à leurs attentes", a poursuivit le maire de Lyon. Il est réélu maire du Havre en 2014, dès le premier tour avec plus de 52% des suffrages, et garde la tête de l'agglomération.

Juppéiste convaincu, Edouard Philippe s'est rapidement démarqué de la campagne de François Fillon lors de la primaire de la droite et du centre. Mais, en mars 2017, suite aux révélations concernant l'affaire Penelope Fillon, il décide de se retirer de l'équipe de campagne de François Fillon. "Je voudrais (.) vous dire, M. le Premier ministre, combien vous avez constitué un exemple, au-delà de désaccords qu'il nous est arrivé de formuler, mais un exemple de caractère", a poursuivi M. Philippe, rendant un hommage appuyé à M. Cazeneuve.

Sondage. Seulement 32% des Français approuvent la nomination d'Edouard Philippe à Matignon