Mercredi, 28 Juin 2017
Latest news
Main » Elections législatives 2017 : découvrez le résultat du premier tour (vidéo)

Elections législatives 2017 : découvrez le résultat du premier tour (vidéo)

15 Juin 2017

Le financement public, c'est qui va permettre à un parti "de payer un local, un siège, de faire face à ses factures, d'embaucher des salariés". Il affirmera même plus tard à Marianne qu'une cinquantaine de candidats de la droite aux législatives sont disposés à voter "tous les textes [proposés par le gouvernement] qui vont dans le bon sens". Le parti écologiste a 4 %, "Debout la France" avec Nicolas Dupont-Aignan 1,1 % et le Parti Communiste Français, 3,2 % selon une estimation TF1, Kantar, Sofres-Onepoint et RTL. Un score énorme, surtout si l'on prend en considération le nombre de primo-députés.

La seconde partie de cette aide est attribuée proportionnellement au nombre de députés et de sénateurs élus pour chaque parti. Le 19 mai, La République en marche n'avait en effet investi personne dans une vingtaine de circonscriptions où des candidats LR-UDI, en majorité juppéistes ou lemairistes, se présentaient. Chez Les Républicains, ce montant s'élevait à 18,5 millions d'euros (6 millions d'euros pour la première, 12,5 millions pour la seconde), avec 334 élus au total. Plus un parti obtient de bulletins, plus il aura de subventions publiques. Elle affrontait le candidat de La République en marche Gilles Le Gendre mais aussi deux dissidents LR, Henri Guaino et Jean-Pierre Lecoq.

Du côté de la droite, François Baroin, le porte-parole des Républicains, a pointé l'abstention record, qui témoigne "de la persistance des fractures de la société française". Selon les calculs de la dotation accordée en 2016, qui accorde 1,42 euro par voix obtenue, le mouvement macroniste devrait toucher plus de neuf millions d'euros par an. Quant au nombre de députés, c'est là aussi un effondrement, passant de 284 à entre 15 et 25. Selon le rapport publié par la Commission nationale des comptes de campagne en février 2017, la dette de cette formation s'élevait encore à 67,7 millions d'euros fin 2015 (p. 392 et suivantes). Ajoutez à cela des accusations de fraude, qualifiées de calomnies par l'intéressé.

L'ex ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem du Parti Socialiste (PS) est arrivée en seconde position à la 6 circonscription du Rhône.

Concernant le taux de suffrages par parti, La République En Marche (LREM) arrive en tête en France métropolitaine et outre-mer avec 28,21%, suivi du parti Les Républicains (LR) à 15,7%.

"Il y a une incontestable avance du parti du président de la république". D'où la volonté affichée par Daniel Fasquelle, trésorier LR, de récupérer les 3,3 millions récoltés par François Fillon durant sa campagne présidentielle. Cinq ans après l'affaire Bygmalion, LR (propriétaire de son siège) est encore endetté, de 55 millions d'euros. Là aussi, moins d'élus équivaut à moins de rentrées dans les caisses. Pourtant lorsque les premières projections annoncèrent 390 à 430 sièges pour LRM, un légitime frisson de satisfaction traversa la grande salle du rez-de-chaussée où un buffet qui n'avait rien de somptueux attendait d'être ouvert.Dans les étages, les cadres du parti s'apprêtaient à appeler un à un leurs candidats qui doivent affronter le second tour " pour éviter tout flottement ".

Elections législatives 2017 : découvrez le résultat du premier tour (vidéo)