Mercredi, 26 Septembre 2018
Latest news
Main » 20 ans de prison pour le principal suspect — Attentats de Paris

20 ans de prison pour le principal suspect — Attentats de Paris

07 Février 2018

Ce pénaliste belge réputé l'avait assisté après son arrestation mais avait jeté l'éponge sept mois plus tard, convaincu que son client ne collaborerait pas avec la justice. Il préfère charger le troisième homme alors présent, Mohamed Belkaid, qui a été tué au moment de l'assaut. La représentante du parquet fédéral Kathleen Grosjean a expliqué: "C'est une véritable scène de guerre à laquelle les policiers ont été confrontés [.] C'est un miracle qu'il n'y ait pas eu de mort".

Salah Abdeslam n'est pas seul dans le box des accusés. Ce dernier était mort dans l'assaut des policiers. Salah Abdeslam va-t-il conserver la même attitude durant tout le procès? "Nous n'avons pas discuté de ça", a tranché l'avocat. Leur procès a été ajourné jusqu'à jeudi.

"Moi, on m'a dit de venir, je suis venu".

Les parties civiles ont ensuite été invitées à s'exprimer.

Près de 400 journalistes ont été accrédités pour couvrir ce procès aux consignes de sécurité inhabituelles.

"Il n'est plus à Fleury-Mérogis", prison de la banlieue parisienne, a indiqué une source proche du dossier, sans préciser l'heure du départ et la suite du trajet vers la Belgique. Aucune de ses auditions n'a permis de faire progresser l'enquête. L'audience a été reportée pour laisser le temps à Sven Mary, son avocat, de préparer sa défense.

"Je ne souhaite pas répondre aux questions", a déclaré Salah Abdeslam à la juge présidant les débats, Marie-France Keutgen, qui l'interrogeait sur son identité. Le procès était initialement prévu en décembre.

" Je ne souhaite pas répondre aux questions ", répète-t-il à nouveau, avant de se murer dans le silence.

Le procès porte sur une fusillade qui a éclaté dans la capitale belge en 2016, environ quatre mois après les attentats de Paris. Pendant la durée du procès, le prévenu va être emprisonné à Vendin-le-Vieil (Hauts-de-France). Les faits pour lesquels Salah Abdeslam sera jugé de hier et jusqu'à vendredi - avec relâche mercredi - remontent eux au 15 mars 2016. Le regroupement des dernières plaidoiries jeudi avait pour avantage d'économiser un transfert et le déploiement des mesures de sécurité que celui-ci implique. Dans la foulée, un mouvement de grève national a été déclenché. " Dans la salle d'audience comme dans celle de la presse, un silence tendu s'est installé". Des hélicoptères surveilleront le palais de justice depuis le ciel. Tout véhicule s'y trouvant sera enlevé.

La présidente n'insiste pas: Salah Abdeslam ne parlera plus. Pour de nombreux journalistes accrédités à ce procès hors norme, la journée a commencé bien avant 6 h ce matin.

Francois Lenoir / Reuters Le palais de justice de Bruxelles. Derrière les chevaux de frise, le froid ne semble pas impacter leur détermination. Il reste un an sur place puis décide de quitter l'État islamique.

20 ans de prison pour le principal suspect — Attentats de Paris