Mercredi, 21 Novembre 2018
Latest news
Main » L'Amérique latine doit se décider entre Tel-Aviv et Jérusalem — Ambassade

L'Amérique latine doit se décider entre Tel-Aviv et Jérusalem — Ambassade

14 Mai 2018

Et Léa Berdugo, envoyée spéciale à Tel-Aviv. Tout Jérusalem est sa capitale "éternelle" et "indivisible", dit-il.

Au moment où le bilan s'alourdissait, le président américain Donald Trump saluait le transfert à Jérusalem de l'ambassade des Etats-Unis comme " un grand jour pour Israël ". Pour de nombreux Israéliens, c'est un jour symbolique, mais aussi historique. En rupture avec des décennies de prudence américaine sur ce dossier ultra-sensible, il avait alors choisi d'ignorer les avertissements de la communauté internationale, le mettant en garde contre une reconnaissance "unilatérale " de Jérusalem comme capitale d'Israël, alors que l'annexion de la partie orientale (arabe) de la ville sainte par l'Etat hébreu en 1967 n'a été reconnue par aucun Etat. D'autres ministres ainsi que des dirigeants de partis politiques tant de la majorité que de l'opposition participeront également à la cérémonie.

Le 25, Donald Trump accuse les Palestiniens de "manquer de respect (aux États-Unis) en refusant de recevoir " Pence.

Pour l'occasion, de nombreux officiels américains, dont Ivanka Trump et son mari Jared Kushner, conseiller du président, étaient présents.

Un porte-parole du Département d'Etat a déclaré vendredi à CNN que la déclaration de Nauert était toujours en cours, mais a ajouté qu'ils avaient " commencé le processus de sélection d'une ambassade permanente à Jérusalem et qu'ils regardaient tous les sites actuellement loués ou loués ". "Dans une semaine, ils seront tous là pendant le Ramadhan parce que, d'un seul coup, ils se souviendront de Jérusalem". Le Premier ministre israélien avait rencontré Horacio Cartes, le président paraguayen, en septembre dernier à Buenos Aires, alors qu'il effectuait une tournée diplomatique en Argentine, en Colombie et au Mexique, mais le leader du Likoud ne s'est encore jamais rendu au Paraguay. Mais ces déclarations d'intention sont jusqu'à présent restées lettre morte.

La Turquie a estimé, pour sa part, que les Etats-Unis partageaient la responsabilité du "massacre" à Gaza.

Les États-Unis pourraient avoir déclenché un mouvement de déménagement des ambassades après leur décision de transférer la leur en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem.

Si la décision a comblé les Israéliens, elle a ulcéré les Palestiniens. Par ailleurs, la Ligue arabe a publié une déclaration conjointe soulignant que Jérusalem-Est devrait devenir la capitale de la Palestine.

Gaza est ainsi, depuis le 30 mars, le théâtre d'une "marche du retour" qui voit des milliers de Palestiniens se rassembler le long de la frontière. Une date qui n'a absolument pas été choisie au hasard, puisqu'il s'agit du 70e anniversaire la proclamation de l'indépendance d'Israël par David Ben Gourion, un certain 14 mai 1948.

Les soldats israéliens ont ouvert le feu sur les Palestiniens déversés dans les rues de la Bande de Gaza en réaction à la provocation américaine à Jérusalem, tuant 37 Palestiniens et blessant plus de 1500 autres.

L'Amérique latine doit se décider entre Tel-Aviv et Jérusalem — Ambassade