Mercredi, 26 Septembre 2018
Latest news
Main » Le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à la retenue — Gaza

Le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à la retenue — Gaza

16 Mai 2018

"Après avoir déchiré l'accord nucléaire avec l'Iran, il ouvre une ambassade américaine à Jérusalem (El-Qods) dont la moitié Est est toujours considérée comme "occupée" par Israël depuis 1967 aux yeux de la communauté internationale", a-t-il relevé, déplorant qu'entre "ses promesses de campagne et les risques d'embrasement de toute une région du monde, voire de la planète entière, Donald Trump n'a aucune hésitation". Lui, ainsi que Mike Pompeo, ministre des Affaires étrangères américain, ont parlé de "paix".

Des milliers de Palestiniens sont rassemblés à quelque distance de la frontière.

Mais le porte-parole de la ministre Freeland a précisé dans un courriel que le Canada n'était pas invité à la cérémonie d'inauguration à Jérusalem, un "événement bilatéral" israélo-américain. Cela demande beaucoup d'efforts, de temps et d'argent. "En reconnaissant enfin Jérusalem comme capitale d'Israël, les Etats-Unis ont choisi les faits au détriment de la fiction". Les adversaires d'Israël et des ONG ont de nouveau condamné l'Etat hébreu pour " usage disproportionné de la force ".

Dans l'enceinte de l'ambassade américaine, rien n'aurait permis de discerner ce qui se passait au même moment à Gaza.

Plus de 2.400 Palestiniens ont été blessés lundi et parmi les morts se trouvent huit enfants de moins de 16 ans, selon l'ambassadeur palestinien à l'ONU.

Les alentours de l'ambassade américaine placés sous la surveillance de centaines de policiers avaient aussi été bouclés.

La Turquie a expulsé l'ambassadeur israélien, tandis que l'Irlande et la Belgique ont convoqué les émissaires israéliens en poste sur leur territoire respectif.

L'organisation juge primordial que des pressions internationales soient exercées sur le gouvernement israélien pour une levée du blocus sur la bande de Gaza.

Malgré le nombre de tués et de blessés, les États-Unis sont restés de glace. Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan a même souhaité que Paris " propose une conférence de paix ". "Je condamne ce drame humanitaire, ce génocide, d'où qu'il vienne, d'Israël ou d'Amérique", a-t-il dénoncé lors d'un discours à des étudiants turcs à Londres qui a été retransmis à la télévision pour l'occasion. "Israël a fait le nécessaire".

Ils s'en prennent ensuite plus directement à la réponse militaire sanglante opposée lundi par l'armée israélienne aux Palestiniens de Gaza: "Ce qui n'est pas supportable, c'est la négation assumée des droits du peuple palestinien par la force brute de la répression et des armes".

Le fondateur de Génération-s, Benoît Hamon, a jugé le président américain " directement responsable d'un bain de sang ". Par ailleurs, plus de " 700 manifestants ont participé à des émeutes violentes dans 14 points différents " en Cisjordanie occupée, selon le communiqué de l'armée. Soit la journée la plus meurtrière du conflit depuis la guerre de l'été 2014. Au total, 90 personnes ont perdu la vie depuis le début de ce mouvement de protestation.

Le Conseil de sécurité de l'ONU appelle à la retenue — Gaza