Lundi, 18 Juin 2018
Latest news
Main » Le chef d'entreprise Serge Dassault est mort

Le chef d'entreprise Serge Dassault est mort

01 Juin 2018

Selon les informations du site, confirmées par "plusieurs sources concordantes" à l'AFP, il est mort ce 28 mai 2018 à 93 ans d'une crise cardiaque. Illustre figure de l'industrie française, il siégeait à la commission des finances du Sénat avec conviction. En 1998, le PDG est reconnu coupable par la Cour de cassation belge de " corruption active", passant un pacte avec le parti socialiste belge permettant à Electronique Serge Dassault d'emporter le marché de modernisation électronique des avions de combat F-16 de l'armée de l'air belge. Sénateur depuis 2004, le nonagénaire avait décidé de ne pas se représenter.

Ses relations avec la rédaction ont été chaotiques: les journalistes, s'alarmant de l'interventionnisme de leur actionnaire, adoptent à 93% dès son arrivée une motion rappelant les principes d'indépendance du journal.

Selon le classement Forbes, il occupait la quatrième place des plus grandes fortunes françaises, et était au 57ème rang mondial. Il devait être rejugé le 6 juin prochain. Ex-maire LR de Corbeil-Essonne (1995 à 2008), il était toujours en fonction au Conseil départemental de l'Essonne (depuis 2015). Des faits que ses avocats et lui niaient.

Il est par ailleurs condamné début 2017 à deux millions d'euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité et d'interdiction d'exercer une fonction publique pour blanchiment de fraude fiscale et omissions dans ses déclarations de patrimoine.

1946: Ecole polytechnique. Il choisit le corps de l'armement.

En 1977, c'est dans la commune communiste de Corbeil-Essonnes qu'il se frotte pour la première fois au suffrage universel, à l'époque sous l'étiquette du petit parti traditionaliste du Centre national des indépendants et des paysans (Cnip). Annulation par le Conseil d'Etat en 2009.

Et pourtant, Serge a développé le groupe avec constance, défendu avec opiniâtreté son indépendance, obtenu le soutien des gouvernements, qu'ils soient de droite ou de gauche, misé sur les avions d'affaires - les fameux Falcon - pour équilibrer les risques avec le secteur de la défense.

"Son engagement politique se fonda sur un fort enracinement dans l'Essonne (région parisienne, NDLR) et le souci de libérer les énergies entrepreneuriales et la compétitivité des entreprises françaises", ajoute M. Macron dans un communiqué. Sénateur de l'Essonne jusqu'en octobre 2017, il avait mené une carrière politique importante (conseiller municipal, départemental, maire). Il prendra alors les rênes d'un groupe qui excellera dans un exercice de funambulisme unique, mêlant les technologies de pointe d'un Dassault Sytèmes (à l'origine du logiciel de conception Catia) et d'un Rafale, entres autres, et la préservation d'un modèle familial paternaliste vantant un très faible turn-over des salariés. Il y a "un président aujourd'hui dans notre groupe qui a été désigné bien avant que mon père nous quitte [lundi], pour qui nous avons voté unanimement, qui est Charles Edelstenne, qui a porté haut les couleurs de Dassault Aviation, créateur aussi, fondateur de Dassault Systèmes", a commenté Olivier Dassault mardi sur Europe 1.

Le chef d'entreprise Serge Dassault est mort