Mercredi, 19 Décembre 2018
Latest news
Main » La France accueillera des migrants — Lifeline

La France accueillera des migrants — Lifeline

28 Juin 2018

"Accueillez les migrants et après on en reparlera " Nous sommes peut-être des populistes lépreux, mais moi les leçons je les prends de qui ouvre ses ports. SOS Méditerranée n'a donc pas eu d'autre choix que d'envoyer le bateau à Marseille, ce qui va représenter cinq jours de navigation supplémentaires par rapport à Malte ou la Sicile. L'odyssée du navire s'était achevée le 17 juin dans le port espagnol de Valence, à la suite d'une proposition du nouveau président du gouvernement espagnol, le social-démocrate Pedro Sanchez.

Macron a, par ailleurs, indiqué avoir discrètement rencontré la veille Giuseppe Conte et évoqué avec lui le dossier des migrants qui empoisonne les relations entre les deux pays.

" En prétendant que les ONG font le jeu des réseaux de trafiquants, le président de la République porte une atteinte inédite à l'action de la société civile ", ont affirmé Amnesty International France, La Cimade, Médecins du monde et Médecins sans frontières (MSF), qui se sont dites " consternées devant cette confusion de valeurs ". Rome refuse les "leçons hypocrites" de Paris.

Assurant que la crise est "politique avant d'être migratoire", il a appelé à "réagir par l'urgence à une situation d'urgence". Elle a menacé de mettre sous séquestre le navire ainsi qu'un autre bateau, le Seefuchs, affrété par l'ONG allemande Sea-Eye.

Jeudi soir, Danilo Toninelli avait annoncé que la garde-côte italienne acceptait de prendre en charge les 224 migrants du Lifeline, le voyage vers les Pays-Bas préconisé par Salvini se révélant trop dangereux. Matteo Salvini dénonce "l'arrogance" du président français.

Pour Rome, le texte préparé par Paris et Berlin en vue du Conseil européen aborde insuffisamment la question de la protection des frontières européennes pour se concentrer sur le redéploiement des migrants dès lors qu'ils sont déjà arrivés en Europe.

Si le vice-Premier ministre libyen entend lutter contre l'immigration, il rejette fermement la création de camps de migrants dans le pays.

"650.000 débarquements en 4 ans, 430.000 demandes (d'asile) présentées en Italie, 170.000 réfugiés présumés hébergés à la date d'aujourd'hui dans des hôtels, casernes et appartements pour un montant supérieur à 5 milliards d'euros".

Le bras de fer se poursuit en Méditerranée.

Les gardes-côtes libyens ont recueilli 948 migrants africains et ont repêché dix corps lors de plusieurs opérations de secours au large des côtes libyennes.

La décision de faire accoster à Malte le navire humanitaire a été annoncée mardi par l'Italie et la France.

Le navire Lifeline, qui a secouru plus de 200 migrants au nord des côtes libyennes, ainsi que le Seefuchs, se sont vus interdire dans un premier temps l'accès aux ports italiens par le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini.

La France accueillera des migrants — Lifeline