Mardi, 13 Novembre 2018
Latest news
Main » Le Tour de France 2019 gâte le grand sud

Le Tour de France 2019 gâte le grand sud

30 Octobre 2018

Le parcours 2019, qui partira le 6 juillet de Bruxelles, totalisera 30 cols, un record dans l'histoire de l'épreuve qui s'explique par l'importance accordée aussi à la moyenne montagne.

Albi accueille une nouvelle fois le Tour de France. Un hommage à Eddy Merckx, qui fête les 50 ans de la première de ses cinq victoires sur la Grande Boucle, mais aussi au Maillot Jaune qui fêtera ses 100 ans d'existence. La question se posait avant la présentation officielle mais la cité paloise sera bien à l'honneur à l'occasion de la 13ème étape, avec un contre-la-montre individuel de 27 kilomètres au programme. Plusieurs étapes sont propices aux attaques de loin alors que seul la troisième étape, au départ de Binche vers Epernay, semblent favorables aux puncheurs comme Greg Van Avermaet, Michael Matthews ou Peter Sagan. La Grande Boucle se disputera en Occitanie du 15 au 24 juillet. "Là, on va revenir aussi à la très haute montagne", souligne le directeur de course Thierry Gouvenou. Exit la première semaine, exit les sprints.

Il leur faudra garder le même état d'esprit en faisant route vers Saint-Étienne et Brioude, prendre garde à d'éventuelles échappées fleuve du côté d'Albi puis de Toulouse, et surtout se préparer pour une explication déjà magistrale dans les Pyrénées. Le vendredi 26 juillet (19e étape), les 123 kilomètres menant le peloton vers Tignes seront exigeants. Le premier jour de repos interviendra le mardi 16 juillet. Un moment de répit qui sera de courte durée car, dès le lendemain, la difficulté sera de nouveau au rendez-vous.

"Profitant de ce parcours à l'Est voulu, on a davantage d'étapes de moyenne montagne que d'étapes de montagne, il y aura une surreprésentation des cols de 2e catégorie". Le lendemain, le peloton partira de Tarbes pour pour une arrivée au sommet du Col du Tourmalet.

Se profileront ensuite les Alpes. Réglementaires d'abord puisque l'Union cycliste internationale, le pouvoir sportif, exige des plafonnements de distance (3500 km au total), de nombre de jours de course (21) et oblige les organisateurs à prévoir au moins deux journée de repos.

La première reliera Embrun à Valloire en Savoie le 25 juillet. Soit une de plus que Chris Froome, qui tentera cette année d'intégrer ce club très fermé de champions de légende. L'avant-dernière étape Tignes-Val Thorens pourrait provoquer les dernières décisions pour le classement général. "On était passé l'année dernière chez Warren Barguil avec un départ de Lorient", rappelle Christian Prudhomme.

Le Tour de France 2019 gâte le grand sud